La portée économique du geste

Si beaucoup de personnes hésitent encore à opter pour les produits bio ainsi que d’autres produits naturels, ce n’est pas parce qu’elles doutent de leur efficacité, loin de là. En fait, elles ne voient pas l’intérêt de payer plus pour bénéficier du même niveau de performance. Pourtant, la portée économique du geste va bien au-delà de l’achat du produit.

L’engouement pour les produits bio est un phénomène encore très récent. La plupart des entreprises qui s’y essayent œuvraient déjà depuis plusieurs décennies dans leurs industries respectives. Il n’est pas possible pour elles d’abandonner du tout au tout les produits synthétiques au profit du bio, sans avoir une parfaite maîtrise de la rentabilité d’une telle démarche. Même si une entreprise opère un tel choix, elle n’a aucune garantie que ses concurrents suivront le mouvement.peas-390679_960_720

C’est la raison pour laquelle il revient au consommateur de manifester autant que possible son soutien à l’initiative. Pour ce faire, en tant que consommateur, il est préférable d’opter pour les produits bio au détriment des produits synthétiques. Un tel geste indiquera au fabricant que sa clientèle est prête à franchir le pas avec lui. Sans un tel retour, aucune entreprise ne prendra le risque de modifier l’intégralité de sa gamme, de peur de faire faillite. Ce qui est parfaitement compréhensible.

D’autre part, les produits bio restent chers sur le court terme mais présentent un avantage considérable sur le long terme. Imaginez une seconde que vous ne sachiez pas que vous êtes allergique et que vous optiez pour un produit potentiellement dangereux pour vous. Les produits bio vous apportent donc une garantie de sécurité sanitaire qui fonctionne un peu comme une assurance. On espère n’avoir jamais à en tester l’efficacité, mais on est rassuré de savoir qu’on peut compter dessus.

Ainsi, le consommateur a tout intérêt à privilégier des solutions naturelles afin de manifester son soutien aux fabricants bio, mais également pour se préserver des déconvenues d’un incident malheureux.